La Journée du Coeur Nautique

La Journée du Cœur Nautique a eu lieu le 5 septembre dernier. Cette Journée de Solidarité dont l’objectif était de faire découvrir la voile au personnel soignant en remerciement de son engagement pendant la crise sanitaire, a été suivie par le Cercle Nautique de Sciez, le Club de Voile d’Evian, la Société Nautique du Léman Français, l’Union Nautique d’Annecy et le Club de Voile de Sevrier.

Ce sont près de 165 membres des personnels soignants du Centre Hospitalier Alpes Léman, des Hôpitaux de Thonon et d’Annecy qui ont pu, le temps d’une journée, s’initier à la prise en main d’un voilier et à la régate. L’évènement, largement relayé par la presse, a été financé grâce au soutien de plusieurs sponsors : la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, le Traiteur Grassy et l’Atelier des Pains à Allinges, les garages EMB Léman, la Boucherie de Maxilly, Labo Mc3. Un bel exemple de projet interclub qui sera renouvelé chaque année pour servir une cause.

Vendée Globe 2020 – Virtual Regatta

Depuis plus de 30 ans, Banque Populaire est aux côtés des acteurs sportifs et économiques de la voile. En tant qu’Armateur d’abord, plus de 40 participations aux plus grandes courses océaniques, 11 voiliers de courses, 17 records, 3 tours du monde et détenteur de la dernière édition du Vendée Globe. Mais aussi comme partenaire majeur de la Fédération Française de Voile depuis 20 ans, de l’Equipe de France de Voile et mécène de l’Association Eric Tabarly depuis 17 ans.

En tant que Partenaires Banque Populaire et la FFVoile, ont fait un long chemin ensemble et ont contribué à la réussite de nombreux projets individuels et collectifs.

Au-delà du partenariat national institutionnel, la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes soutient depuis de nombreuses année les Comités Départementaux de Voile, et la Ligue Aura depuis 2001.
A l’occasion de la neuvième édition du Vendée Globe qui s’élancera des Sables d’Olonne le dimanche 8 novembre 2020, la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes et la ligue Aura ont décidé de lancer une opération spéciale et exclusive.

En collaboration avec le jeu en ligne Virtual Regatta, une régate privée sera mise en place sur cette plateforme. Soyez le temps de cette course en ligne le skipper de l’Imoca Banque Populaire X et confrontez-vous aux meilleurs navigateurs du monde sur cette compétition mythique et à Clarisse CREMER en particulier, skipper du monocoque Banque Populaire.

Le (la) vainqueur(e) de cette compétition aura la chance de pouvoir se rendre à Lorient pour intégrer le temps d’un week-end le team voile Banque Populaire et découvrir ainsi les coulisses d’une équipe professionnelle.

Les montagnes qui naviguent – entretien avec Juliette Routier

Crée en 2003 par le Comité Départemental de Voile 74, l’Ecole de Voile Itinérante (EVI) se déplace sur tous les plans d’eau du département où il n’y a pas d’école de voile (une dizaine). En 15 ans, elle aura accueilli 6794 élèves de 55 écoles Haut-Savoyardes, 62 centres de loisirs avec 5996 enfants et 4855 baptêmes de voile gratuits ainsi que 2959 stagiaires ayant effectué un stage d’Optimist, de planche à voile ou de Paddle. Juliette Routier, salariée du CDVoile 74, cadre référente au sein du Comité Départemental Olympique et Sportif 74 et responsable de l’EVI74 répond à nos questions.

CDV : Quel est ton parcours ?

Juliette Routier : Originaire de Paris, j’ai débuté la voile à Noirmoutier et en parallèle je régatais avec l’Union Sportive de Créteil. Après deux saisons en Lorraine, j’ai passé mon Bpjeps Voile avec la ligue Ile de France ce qui m’a permis de travailler dans des structures différentes, des plans d’eau différents (Lac, Manche, Seine) et sur des supports différents (Optimist, Rsfeva, Tyka, J80…). Enfin, j’ai repris à 25 ans mes études à l’UFR Staps en spécialité entrainement et natation à la fin desquelles j’ai postulé à l’EVI74. Pendant toutes ces périodes j’ai essayé de continuer et continue encore de naviguer !

CDV : Comment as-tu débuté ta carrière au sein de l’EVI74 ?

Juliette Routier : En mai 2019, après ma reprise d’étude, j’ai démarré au sein de l’EVI 74 car je souhaitais retourner dans le monde de la Voile et le projet de l’EVI m’a particulièrement motivée pour ses objectifs, le fait d’allier encadrement sur l’eau et gestion du dispositif. Les deux premières saisons ont été pleines de surprises et j’espère réussir à continuer d’évoluer et de m’adapter pour que l’EVI 74 roule et perdure.

CDV : Qui fait appel à l’EVI74 aujourd’hui ?

Juliette Routier : L’Ecole de Voile Itinérante a deux périodes de fonctionnement : une période scolaire et une période estivale.
En période scolaire, ce sont principalement les écoles via les enseignants qui font appel à l’EVI afin de mettre en place des cycles de voile scolaire qui se déroulent du lundi au vendredi à proximité de l’école. Lors de notre venue sur un plan d’eau, les centres aérés ou les services jeunesse des communes peuvent aussi faire appel à nous pour pratiquer le mercredi.
En période estivale nous travaillons avec les mairies et les offices du tourisme afin que notre semaine de présence sur la commune permette au plus grand nombre, locaux, touristes, centres de loisirs, de découvrir l’activité ou de naviguer toute la semaine.

CDV : Combien d’employés pour faire fonctionner l’EVI74 ?

Juliette Routier : Sur le terrain il faut être deux pour que l’école puisse fonctionner normalement. Le dispositif a effectivement quelques contraintes comme la conduite des deux véhicules et des deux remorques, le nombre d’encadrant à respecter en scolaire, la demande estivale et l’organisation des baptêmes auxquelles il faut pouvoir humainement répondre, et c’est vachement plus sympa d’être à deux ! Ensuite sur la période hivernale je suis la « seule » sur l’EVI, bien que Delphine Caron (Cadre Référente CDV) reste présente et est une aide de taille pour échanger, structurer et faire évoluer le projet

CDV : Peux-tu nous décrire comment se déroule une journée à l’EVI74 ?

Juliette Routier : Une journée à l’Ecole de Voile Itinérante se déroule quasi comme dans une école de voile classique. La seule particularité sur la période estivale est que nous organisons des baptêmes de voile gratuits tous les lundi après-midi. Une fois la journée sur l’eau terminée, s’ajoute parfois la gestion de l’eau, de l’électricité ou du gaz lié à la vie en camping-car. Pour les autres jours on doit procéder au déchargement des Optimists et du matériel de sécurité, organiser l’espace pour être vu et qu’il soit pratique de travailler sur la partie du plan d’eau choisie. Ou bien la veille ou le matin du départ on anticipe et organise le matériel pour que le chargement se fasse le plus facilement possible : placement et préparation des remorques (cadenas, câbles, enlever les supports de communication…).

CDV : L’EVI74 ne fait-elle pas concurrence aux écoles de voiles ?

Juliette Routier : L’un des objectifs de l’EVI 74 est de faire découvrir et de promouvoir la Voile sur tout le département. Lorsque l’on est en fonctionnement scolaire ou estival, nous allons sur des plans d’eau éloignés du lac d’Annecy ou du Léman pour rendre la pratique accessible à un large public afin de l’amener à rejoindre les clubs sédentaires du département.
Au contraire d’une concurrence, l’EVI-74 est un lien vers les clubs. Elle est une première expérience de voile pour une personne éloignée d’un des grands lacs avant de se tourner, pour un stage ou une pratique à l’année, vers un des clubs du département, dont les offres et les supports sont d’ailleurs bien plus diversifiées qu’à l’EVI. Par exemple, des enfants naviguant à Passy vont se voir proposer de participer à des stages départementaux, ou bien des enfants sur le secteur de Seyssel vont en évoluant dans leur pratique, aller naviguer sur le secteur d’Annecy, d’où la mise en place des parrainages entre les clubs de voile du département et l’EVI74.

CDV : Qu’est ce qui selon toi fait le succès de cette formule ?

Juliette Routier : La première force de l’EVI 74 est de venir sur place et d’amener une activité qui à première vue ne se pratique pas en montagne. Le second point, aussi important que le premier, est que l’enseignement de la voile est adapté à chaque plan d’eau et est utilisé afin de connaître son environnement, la météo etc. Sur les petits plans d’eau, la voile ne s’auto suffit pas toujours par manque de vent et, ou de place. Alors que ce soit en cycle scolaire ou en stage les outils présents au sein de l’EVI permettent d’être force d’imagination et de proposition pour que tous les temps passés sur l’eau soient plaisants et apportent autant sur le plan de la navigation que sur les autres thèmes du nautisme.

CDV : Quels sont les axes de développement pour les prochaines années ?

Juliette Routier : L’EVI-74 doit toujours continuer de s’adapter dans ses propositions pour réussir à faire découvrir la Voile et à faire naviguer. Les offres de stages restent donc à faire évoluer, comme le stage journée relancé cette année. Dans son développement l’école de voile pourrait accueillir des CqpIV en formation puisque les périodes estivales et scolaires le permettent parfois. Il y a aussi un gros travail sur la communication et l’accès à l’information sur ce que nous proposons à effectuer ainsi que le fait de valoriser la dynamique touristique que nous apportons aux communes l’été.

CDV : As-tu un message à faire passer ?

Juliette Routier : Il fait toujours beau au-dessus de l’Ecole de Voile Itinérante de Haute-Savoie ! ….

Espérance III

Par son histoire et son unicité Espérance III va devenir une ambassadrice emblématique du Lac d’Annecy et de son territoire.
Sa vocation sera également d’offrir à tous un formidable outil d’éducation à l’environnement et au développement durable

Il y a un siècle, les barques à voiles latines Comète ou Espérance, transportaient des milliers de tonnes de marchandises d’un bout à l’autre du lac d’Annecy. Tonneaux de vins, pierre de taille, charbon, bois de chauffage voyageaient au fil de l’eau de Doussard à Albigny. Réplique exacte d’Espérance II (1911-1930), Espérance III associera à des matériaux traditionnels, des technologies de pointe. 25 tonnes, 18 mètres de long, 112 mètres2 de voilures… Des chiffres qui rendent compte de l’importance de l’entreprise. Le chantier installé sur le site des Forges de Cran-Gevrier a débuté en septembre 2019 et durera de 18 à 24 mois pour une mise à l’eau à l’été 2021 ; 4 charpentiers de marine ouvrent à plein temps pour donner vie à cette reconstruction. Patrimoine du passé résolument tourné vers l’avenir, Espérance III sera équipée de moteurs électriques, un parti-pris écologique vertueux qui préfigure le développement des mobilités douces sur le lac d’Annecy.
Dès sa mise à flot, Espérance III pourra embarquer jusqu’à 12 passagers plus l’équipage, puis 35 passagers. La barque accueillera tous les publics : scolaires, entreprises, publics locaux et touristiques , missions scientifiques, … et participera aux différents événements des communes riveraines du lac.

Initié depuis plus de 3 ans, ce projet inédit a déjà recueilli l’adhésion de nombreuses entreprises et partenaires publics, voir aussi https://www.esperance3.org/

 

Programme pédagogique

Pour donner les moyens aux enseignants et aux élèves des écoles et des collèges du bassin annecien de s’approprier et de travailler sur le projet, l’association Espérance III en partenariat avec la Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale de Haute-Savoie (DSDEN) et des réseaux experts*, ont constitué un fonds de documents pédagogiques numérisés sur 3 grands thèmes : Histoire et Patrimoine, Sciences et Techniques, Le Lac et son environnement.

* ASTERS-CEN 74, CAUE 74, Réseau Empreintes 74, Conservatoire du Littoral, Parc Naturel Régional des Bauges, Musée Château d’Annecy, Cinémathèque des Pays de Savoie, Comité Départemental de Voile 74, La Turbine…

  • Le fond de documents pédagogiques numérisés couvre un large éventail de disciplines (photos, plans, documents historiques, sciences et techniques, documents d’éducation à l’environnement, etc.)
  • https://www.esperance3.org/pedagogie/programme-pedagogique/
  • Ces documents en libre accès et gratuits sont mis à la disposition des enseignants pour les aider à construire leur projet pédagogique.
  • Le programme Espérance III permet d’aborder de manière transversale les domaines de l’environnement et de développement durable, de culture et patrimoine, de technologie, et de communication et de travailler sur les domaines d’apprentissage en relation avec l’environnement du Lac d’Annecy.

     

Grâce au partenariat établi entre le CDV 74 et Espérance III, les clubs de voile du Lac d’Annecy peuvent utiliser ces ressources pédagogiques dans le cadre de leur projet pédagogique et les proposer aux classes fréquentant leurs Ecoles de Voile.
L’information et la communication essentielles dans l’aboutissement du projet font aussi partie de nos actions communes qui peuvent être relayées par les clubs.

  • Dans ces perspectives le chantier sera ouvert au public les 19, 20 et 21 septembre dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine.
  • L’organisation de visites privées pour les clubs, leurs dirigeants et leurs adhérents sera possible
    dès le mois d’octobre.

Pour tout renseignement complémentaire contacter :
Jean-François MICHAUD
Responsable Pédagogique Espérance III
Tél : 07 66 45 85 36

Mail : michaud5@wanadoo.fr